Rétrospective 2017

AVANT Les mens in black du SCJ!

Revivez toutes nos tribulations intra- ou extracalcaires sur cette page.


Tout sur Rétrospective 2016 - 2015- 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008
 

Décembre:

Vendredi 22: Rochers Bacon (Pierrot, Wendy, DenisR, DenisP, CédricC, Giambé, Julien, Louis, PX)
Pierrot est passé l'après-midi pour réviser la génératrice, afin qu'elle fonctionne impeccablement pour pouvoir décrocher le treuil qui doit être mis à l'abris des crues hivernales. Puis le soir : tronçonner, fendre, porter et empiler la montagne de bois que Julien a précédemment coupé; démonter et rentrer le treuil; fin de la partie autour d'une fondue chinoise agrémentée de discussions instructives, pour ne pas dire explosives, sur des sujets aussi variés que Moutier, Federer et de la suite du creusage. Un grand moment d'anthologie, comme par le passé..

Samedi 9: traditionnel souper de St-Nicolas aux Rochers Bacon (du monde et beaucoup de petits enfants, la famille des spéléos s'agrandi)
Cuisine au feu de bois et au petits soins grâce à Julien pour le ragoût de bison et Pascal pour la polenta. La grotte est bien chauffée grâce à la coupe de bois express de l'après-midi. 
(quelques photos ici ?)

Novembre:

Vendredi 24: Visite des fortins de Frinvillers (plusieurs spéléos avides de fondue)
A l'initiative de CédricB, il était initialement prévu d'inviter au Taubenloch le responsable des fortins voisins de la grotte et d'y partager une fondue. Ne pouvant finalement s'y rendre, M. Jeanbourquin, président de l'Association des ouvrages de Frinvillier et accompagné de Mme Bessire, ont eu la gentillesse d'inviter les membres du SCJ à visiter "leur caverne". Après moult explications techniques, tous les secrets jalousement gardés autrefois par l'armée derrière d'imposantes portes blindées sont dévoilés aux visiteurs, avant d'investir l'abri antiatomique pour y partager quelques caquelons d'une excellente fondue. Dans la foulée quelques spéléos font une rapide incursion dans la grotte et y relèvent les dimensions de la porte (aussi, voire plus) blindée en vue de son remplacement. Merci à nos accompagnateurs pour la découverte de cette autre caverne du Taubenloch.


Octobre:

Dimanche 29: Traversée Milandre (Christophe "Tonton fou" et ses 6 invités, PX)
Avec un débit à l'amont qui frise le record de 2003 (10 l/s), la traversée se déroule dans la bonne humeur et les nombreuses questions des participants. Observation d'un grand murin dans la galerie des Fistuleuses. Cinq heures chrono et sortie sous une bruine glaciale, vite oubliée avec la magistrale raclette qui suit chez Pascal & famille.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSC_0220.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSC_0216.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSC_0221.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSC_0257.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSC_0233.jpeg

Jeudi 26: Undervelier (Une douzaine de fidèles jeudistes)
Soirée extra-muros chez le roi d'undervelier. Grill aux ceps et quelques goûtes de vin.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_PA260003.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_PA260007.JPG

Mardi 24: Gouffre de La Cuvette (Eric, François et Pascal)
Soirée topo à La Grotte de La Cuvette du côté du Mont-Soleil, découverte il y a bien longtemps par ChristopheM, et réexploré dans ses moindres recoins.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSCN2598.JPG

Dimanche 15: Le Lançot (Andréas, Daniel, Pascal et Marcel)
Journée sportive et traversée du Lançot à Consolation. Pas d'eau mais Apfelsaftet et jus de raisin
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_22310439_1492548080827428_5245491986678056613_n.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_22406101_1492548244160745_8655249094895167561_n.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_22406114_1492548294160740_4285629647528261236_n.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_22491836_1492548164160753_264886444855351030_n.jpg

Samedi 7: Sainte-Catherine (Andréas, Daniel, Pascal, Pascal, Marcel, Pierrot)
Visite aquatique dans cette grande classique. Trop d'eau, l'accès terminal n'a pas été possible. Pour une prochaine fois.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSCN2456-s.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSCN2466-s.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSCN2461-s.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSCN2467-s.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSCN2472-s.JPG


Septembre:

Jeudi 28 : Le Rocher Bacon (13 fidels des jeudis en extérieur + un panda)
Extra-muros sous la lune d'automne. Julien au raclage et Pascal aux patates. Pas de discutions sur les creusages " mais..."
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_P9280120.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_P9280123.JPG

Samedi 23: Rencontre d'automne de la SSS: Hochwald (SO) (Pour la Suisse romande : 3 jurassiens et 3 vaudois)
C'est avec un certain soulagement que les 3 compères jurassiens, Louis, Guy Voisard et PX, se retrouvent pour partager une bière entre francophones. Le Comité central (CC) se déroule ensuite dans l'habituelle ambiance de psychodrame en raison de quelques places vacantes au sein du bureau et des commissions.  Le sujet est tellement porteur qu'une bonne partie de cet après-midi ensoleillé (dehors) y est consacré. Pour rester dans le sujet et augmenter l'attractivité de l'institution SSS, PX présente sa proposition au nom du SCJ : "Le Spéléo-Club Jura propose que le Bureau, ou une autre instance désignée par lui, fasse la promotion d’une Rencontre d’Hiver sur deux jours, avec sortie spéléo (hivernale) le dimanche, et recherche le ou les sections organisatrices de celle-ci. Financièrement, la SSS avance les fonds nécessaires à l’organisation de la manifestation (prélocation d’une cabane par exemple)." (Pour les détails voir l'édito du JS 2016). La proposition est acceptée avec une belle majorité, à la condition toutefois qu'une section soit trouvée pour organiser la rencontre. Pour le reste, on peut se réjouir qu'un groupe de travail a été mis sur pied pour l'organisation du Congrès national en 2019 (https://sinterlaken.ch/fr/), histoire de rappeler que les spéléos jurassiens se sont proposés pour "tenir" le spéléobar durant toute la manifestation. Nous aurons donc encore l'occasion d'en reparler..


Août:

Jeudi 24: Les Pontins (Une bonne dizaine de fidels participants)
Extra-muros au chalet sur invitation du DenisP. Grillades et quelques bonnes bouteilles.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_P8240002.JPG


Lundi et mardi 6 et 7: Taubenloch: (Cédric B. et C. et son équipe de bénévols. Et 22 gamins)
Passeport vacance JB dans les entrailles de la terre. Suivit de l'indispensable grillade.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSCN2364.JPG

Jeudi 3: Les Grands-Champs (Premier jeudi du mois pour une petite équipe uniquement du comité)
Recherche infructueuse du matériel pour le passeport vacance de lundi prochain + quelques bières régénératrices.


Juillet:

Dimanche 30: visite d'une ancienne citerne, Löwenburg (Pleigne). (Coline, PX)
Sur les indications d'un habitant de Pleigne, nous nous rendons sur les hauts de l'ancien prieuré du Löwenburg sur la commune de Pleigne. A 50 m au sud-est de la loge du pâturage que l'on rejoint par la forêt de Grosswald se trouve un groupe d'arbres, au pied desquels s'ouvre un trou barré par des barbelés (coord. 590.150 / 252.890). La pose d'une échelle nous permet d'atteindre le fond, rempli de terre et déchets de bois. Il s'agit d'un puits artificiel évasé dans sa partie inférieure, dont les parois sont en maçonnerie de pierres sèches bien conservée. La profondeur est d'environ 3 m sur 2 m de diamètre. Latéralement il y a un surcreusement d'environ 3 m de long sur 2 m de large en forme de baignoire avec un petit plan d'eau. On trouve encore un bout de tuyau qui dépasse de la paroi. A n'en pas douter il s'agit bien d'une ancienne citerne destinée à recueillir les eaux, comme on en trouvait autrefois aux abords des fermes dans les Franches-Montagnes, et non pas d'un "piège à loups" comme cela a parfois été suggéré.
A ajouter à la liste des curiosités patrimoniales du Jura dignes de conservation !
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_citerne1.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_citerne2.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_citerne3.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_citerne4.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_citerne5.jpeg


Dimanche 2: Milandre Maira. (Visite de courtoisie avec le groupe "Bad" de Delémont, Martine et ses gâteaux, Christophe et sa caméra, Andy et son labo photo mobile, PX et sa tchatche)
Visite classique jusqu'à la Gde Cascade avec douche froide et descente aux lacs pour les moins frileux. Apéro-grillade sous une bâche puis démo de rassemblement de moutons avec le maître des lieux et ses acolytes canins Tania et Jim, mais qu'est-ce qu'ils sont bien dressés !
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_Milandre-2.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_Milandre-5.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSC_0038.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSC_0042.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSC_0044.jpeg

Juin:

Jeudi 29: Extra-muros à Blanche-Eglise. (La jeunesse du club en sortie. 9 participants + Flat le glouton)
Après le rendez-vous au Cerf pour une bière régénératrice, route jusqu'aux Côtes ou nous croisons deux corbeaux mais pas de nones. Après 20 mn. de marche, nous arrivons à Blanche-Eglise pour la soirée grillades et discussion sur les têtes à noces, qui nous dirige sur un débat sur le tetanos. Remontée à la nuit tombée, non sans avoir laissé un gardien de feu pour la nuit.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_P6290004.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_P6290010.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_P6290019.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_P6290028.JPG

Samedi 24 au dimanche 25: 24 h de creusage aux Rochers Bacon (des visiteurs et 18 creuseurs, dont une bonne demi-douzaine de spéléos tout droit venu de Macronie pour prêter main (très) forte à l'opération)
Ca commence très calmement vers 06h00 du matin pour mettre en place les installations et rétablir l'eau courante, ça se poursuit très fort toute la journée avec une chaîne humaine complète du front de taille à la brouette des déblais, jusqu'à ce que le treuil du milieu rende l'âme en début de soirée. Malgré la potion magique fumant dans sa marmite, les bras manquent dans la soirée pour tirer des bennes, mais pas des bières autour d'une table joyeusement animée. A noter que vers 01h00 une équipe de choc et de nuit qui s'en était allé prendre des forces refait surface et relance le chantier du fond. Jusqu'à ce que la perceuse-treuil rende l'âme à son tour. Au petit matin il reste - et c'est heureux - 3 rescapés pour finir de remettre le site en ordre et tirer le bilan de l'opération : quelques tonnes de déblais évacués et 2 à 3 (?) mètres d'avancement, avec toujours la même question, mais où va-t-on finir ..?!! 

Epluchage des légumes pour le pot-au-feuPause nocturneEquipe de nuit à fond motivée..

Jeudi 22: Milandre, Maira (12 étudiant-es de l'Ecole des métiers techniques /P'truy, 3 profs et 3 accompagnants : Julien, Wendy, PX)
Visite au frais jusqu'à la Galerie des lacs avec une grosses bande de jeunes, pendant que les profs tirent l'apéro en préparant le grill dans la fournaise à la cabane forestière de Boncourt. Au final tout le monde est sain et sauf. Soirée des plus calmes aux GC pour les 3 accompagnants.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSC_0003.jpeg

Du jeudi 1 au lundi 5: Les Grands-Champs et quelques grottes régionales (15 Belges et un bon tas du SCJ)
Les 20 ans du jumelage GSC & SCJ. Quelques photos de la soirée de gala
Vendredi, orgie de fondueLes filles du barSamedi : le méchouisLes maîtres grilleursCamping pratique au coeur de l'événementDimanche, temps fort au bar
Et quand les soirées sont fraîches il faut allumer le feu

Mai:

Du mardi 23 au dimanche 28: Rassemblement CAF spéléo 2017 à Tautavel (Daniel, Pascal parmi 250 spéléos gaulois, suisses, anglais, allemands, et bien d'autres)
Rendez-vous dès mardi soir au Puy en Velay pour l'achat de la fameuse verveine verte à 55°. Soirée illuminée sur place et arrivée le mercredi après-midi à Tautavel ou nous sommes les premiers arrivés. Repos et soirée dégustation.
Jeudi, 2 grottes au menu: Grotte des Canalettes et Aven Perez. Le soir, Apéro et soirée grillades. Nuit calme.
Vendredi, Traversée Marie-Jeannes et visite des châteaux Cathare. Le soir, fondue avec l'équipe habituelle.
Samedi, spéléo à l'Aven de Minuit et baignade dans la Verdouble. Et c'est la soirée de gala pour tous (Ou presque).
Dimanche, c'est le retour pour Pascal et la plage pour Daniel.
Le tout en image. Tautavel CAF spéléo 2017

Samedi 27: Bois Rebetez (9 personnages arrivés de nulle part)
Ca devait être une petite journée entretien au soleil, juste pour remettre la roulotte de niveau, mais avec le concours des whatsapp, telegram, sms, mail, facedebouc et un peu de téléphone arabe, la table de pic-nic a eu bien du mal à caser tout ce monde à l'ombre des parasols. Après quelques théories sur l'alimentation en eau des Grands-Champs et les moyens de remédier aux éventuelles fuites (à contrôler), plusieurs s'essaient à remonter le lanceur de la génératrice qui commence à accuser le coup des années... Pour simplifier disons que maintenant il faut enrouler la ficelle manuellement et recommencer si nécessaire. Ce qui n'a pas été le cas ce coup-ci, permettant de remonter plein de bennes de gravats boueux. A la quinzième le fond est presque propre, et un petit espace apparaît entre les blocs. A la dix-septième le petit vide fait place à un plus grand vide, qui appelle naturellement une pierre pour en sonder la profondeur. Les anciens de l'époque héroïque de la spéléologie diraient que la pierre est encore en train de tomber à l'heure actuelle, mais soyons plus modestes en estimant la profondeur de la faille (ou du méandre) à plusieurs mètres. Ah, quand même ! Le passage est étroit et mériterait quelques coups de semonce. Mais d'ici là plusieurs se sont déjà mis à rêver au nombre de mètres de chaîne à ajouter au treuil...
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_IMG_9857.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_IMG_9856.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_IMG_9860.jpg

Samedi 20: Espace Renfer Porrentruy (PX, Christophe, Jean-Claude et quelques amateurs éclectiques d'aventures souterraines)
Deux conférences animées par PXM et CMeyer, pour un public trié sur le volet.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_170520_flyer.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_Milandre_4.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_Creugenat_6.jpeg

Week-end 6-7: Assemblée des Délégués de la SSS (Louis, Andy, Julien, Glädge, PX)
Samedi : assemblée sous la baguette de la Fée verte, où l'on se met à croire que les clubs jurassiens auront l'immense privilège de tenir le bar durant le Congrès national qui se tiendra dans la région des Sieben Hengste en 2019.

b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_AD_Les_Bayards_unspecified.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_AD_Les_Bayards_unspecified-2.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_AD_Les_Bayards_unspecified-1.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_AD_Les_Bayards_DSC_0410.jpeg
Dimanche : sorties à caractère plus ou moins spéléologique:
- Glacière de Monlési (Loïc le guide, PX et 6 autres participant/es) : ça devait être une journée pépère, mais sitôt arrivé au fond du gouffre (-16m), cramponné en équilibre instable sur un miroir de glace, nous tirons du kit un litre d'absinthe que la tradition locale et val-de-traversienne encourage à ressortir vide, après l'avoir troublée avec quelques gouttes d'eau fraîche récupérée sous les stalactites de glace. Pour faire simple, disons qu'à 11h00 du matin toute l'équipe est des plus joyeuses, et nous comprenons enfin pourquoi notre guide nous a fait mettre baudriers et longes d'assurage pour le franchissement d'une échelle fixe de quelques mètres seulement. Les doigts et les pieds gelés, mais la tête bien échaudées, il est décidé d'aller se réchauffer au bistrot-musée de l'absinthe à Môtier. Puis de faire un petit footing dans la grotte du même nom. Et enfin, puisque c'est en crue, d'aller admirer les sources de l'Areuse toutes proches. En image
- Visite guidée et commentée des Petites Mines de Travers (Andy et une floppée de participants)
- Gouffre du Cernil Ladame (Sab la co-guide, Julien, Florian et quelques autres)
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_AD_Les_Bayards_IMG_4334.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_AD_Les_Bayards_IMG_4336.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_AD_Les_Bayards_IMG_4342.jpg
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_AD_Les_Bayards_IMG-20170508-WA0020.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_AD_Les_Bayards_IMG-20170508-WA0011.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_AD_Les_Bayards_IMG-20170508-WA0016.jpg
 

Avril:

Vendredi 28: Assemblée générale, Les Grands-Champs (les 53 membres et un candidat devenu le 53ème membre, et il n'y a pas d'erreur!)
Samedi 29: Sortie et soirée familliale (une ribambelle de jeunes et moins jeunes)
Visite des éoliennes du Mont Crosin et de la fromagerie de Bellelay, puis soirée autour du four à pizzas à la ferme
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_IMG_4306.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_IMG_4301.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_IMG_4311.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_IMG_4316.jpg

Jeudi 27: Source du Montois (Les derniers mordus des exrtas-muros. 9 participants)
Visite de la source et la centrale hydro-électrique du Montois présentées par la ferme des Longo Mai
Suite de la soirée plus à l'abri dans un lieu tenu secret.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_P4270001.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_P4270002.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_P4270004.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSC_0378web.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_P4270006.JPG

Dimanche 23: Touki-Trou.  (PX, Sébastien)
Leçon 2 de spéléo école : le réglage de la longueur de la longe pédale. Après quelques noeuds défaits et refaits, on frise la perfection. Temps d'ouverture du croll dans la moyenne. Bonne progression, prêt pour passer au niveau supérieur !

Vendredi 14: Trou de la Sot, Delémont. Coaching du nouveau candidat (CédricC, PX, Sébastien, Sophie et la mascotte)
Après révision des techniques de base et du réglage du baudrier, le gouffre peut être attaqué avec le sourire. Descente au bas du 2ème puits, mais le manque de bières flagrant permet d'écourter la visite des cheminées. Minute de silence à la mémoire des animaux qui y ont laissé de vieux os. Séba maîtrise tout bien, juste améliorer le temps d'ouverture du croll en sortie de puits.. Et encore une journée annoncée maussade terminée plein soleil avec quelques saucisses piquées au bout des baguettes de noisetier.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_La_Sot_DSC_0331.jpegTout sourireb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_La_Sot_DSC_0324.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_La_Sot_DSC_0320.jpegLa mascotte est-elle passée par-là ?!Fin de la reprise en main du candidat, toujours avec le sourire


Week-end 8-9: Glacier de la Plaine-Morte, Crans-Montana. Bivouac et explo du Grand Canyon (Fredo et Thibaut -avec l'accent valaisan-, Wendy et PX -avec l'accent bien de chez nous-)
Comment relater une expé sublime mieux qu'avec des mots ? Avec des photos..
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Plaine_Morte_unspecified-3.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Plaine_Morte_unspecified-1.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Plaine_Morte_DSC_0273.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Plaine_Morte_DSC_0296.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Plaine_Morte_unspecified.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Plaine_Morte_unspecified-4.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Plaine_Morte_unspecified-5.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Plaine_Morte_unspecified-2.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Plaine_Morte_DSC_0290.jpeg
Merci à Fredo et Thibaut pour nous avoir fait partager leur passion des neiges éternelles dans un igloo et sous des cascades de glaces !

Samedi et dimanche 1 et 2: Creux d'Entier, Grands-Champs et Milandre (En tout 29 personnes)
Sport, nuit agitée, sport. Accueil des spéléos de Montrons-le-Château et de Saint-Hyp-La-Mirabelle.
Compte rendu complet des Montrons
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSC_0144.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSC_0145.jpeg


Mars :

Jeudi 30: Touki-Trou, Les Pommerats (PX, Sab)
Petite virée au fond du trou Touki pour la pose de pièges Barber (voir Le Jura Souterrain 2013, p. 3), mais sans le contexte avant, pendant et après la sortie l'histoire manque un peu de sel. En attendant le sel..

Dimanche 26: Milandre, Maira (CédricC et 3 drôles de dames)
Petite visite découverte de la Milandrine avec ces jeunes minois, puis petit feu et cervelas à la sortie
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_image1.PNG

Samedi 25: Bois-Rebetez (Julien, Guillaune, Damien, Valérie, Giambe, Doc, Pierrot, Charles F.)
1ère journée de creuse de l'année 2017, tout fonctionne à merveille. Près à poursuivre plus à fond...

Samedi 25: Grands-Champs (Cannonus, PX)
Installation électrique en cours (recharge accus solaires)

Jeudi 23: Bois-Rebetez (Julien, Guillaune, Andréas, Pascal, Valérie, Damien, CédricC, Daniel, tout du beau monde)
Voilà ce qui se passe en laissant une bouteille tout un hivers au gel. Donc préférez les consommer tout de suite. "Dicton du Bois-Rebetez" en cette soirée printanière avec le SCJ. (Photo légèrement trouble à cause des bandes réfléchissantes de l'Andréas)
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_17362897_1277224659020806_6272141878497092543_n.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_17498652_1277224652354140_7281229710543255613_n.jpg

Dimanche 19: Pichoux. (CédricC, PX)
Tentatives expérimentales de mesures de débits de cours d'eau à l'aide d'un smartphone (app Discharge). Pour faire simple on commence sur le canal de la Birse à Courrendlin. Après une heure de bidouillage on arrive à un résultat qui tient à peu près la route. Puis pour corser l'exercice on se rend sur la Sorne en amont des Blanches, où l'on découvre que l'on a pas encore compris toutes les subtilités de l'application. Petit feu, cervelas, bières. Affaire à suivre, donc ! (www.photrack.ch)

Jeudi 16: Environ des Grands-Champs. (4 spéléologues sans toit)
A défaut de Vouivres, grillades sous les étoiles

Samedi 11, Le Creux d'Ent-yeah (Team 1 x Team 2)
Comme cette désob a la désormais fameuse particularité de se dérouler en fond de siphon, le pompage de la laisse d'eau nous pousse à séquencer la sortie en organisant 2 équipes, la première composée de Damien et Julien, qui partent à l'attaque de la partie liquide de l'excavation. Aucune anicroche n'a été relevée, si ce n'est l'oubli d'un baudrier qui a été signalé, et dont l'auteur et celui que l'on imaginerait pourtant le moins capable du binôme de ce genre de frasques... Pendant ce temps, la Team 2 prend son envol avec un décalage temporel stratégique, et touche le fond sur le coup des 8 seilles excavées. Changement de creuseur, alors que Julien joue les indélicats avec la pioche, nous n'avons plus qu'un burin et une massette pour poursuivre le creusage. Ca tombe plutôt bien, la suite de la désob s'apparente à un tunnel en pleine roche, tant et si bien qu'au 155 263 ème coup de massette, celle-ci subit le même sort que la pioche et marque officiellement la fin de la sortie de creusage, après 25 seilles de plancher stalgmitique excavé. Fondue pour l'anniversaire de l'organisateur de la sortie aux Grands-Champs.

Jeudi 9, Les Grands-Champs (2 conférenciers, des invités et une foule de spéléos)
Après l'apéro offert par Julien pour son XXI anniversaire (merci à Ana pour ses spécialités maison et les Pape pour le kirsch des arbres fruitiers du Maira), P-Y. Jeannin et Cécile Vuilleumier présentent les différents sujets de recherches en cours à Milandre. Les dessus et les dessous de Dame Milandrine comme cela était annoncé. A l'aide de nombreux schémas et graphiques, les thèmes de la protection de la grotte durant les travaux de l'A16, de la présence du CO2, des remplissages et des projets scientifiques futurs sont savamment décortiqués. Une topographie de la zone aval du réseau, avec ses différents niveaux de galeries que plus beaucoup ne connaissent, est présentée. Merci à tous les participants.

Dimanche 5: sortie nom de code "En Jarretelles dans le Doubs" (le président et son vice)
On ne sait pas suite à quel excès carnavalesque on s'était dit que, toujours est-il qu'on a décidé de se refaire une sortie présidentielle, mais quelque chose de classe, quoi, genre belle verticale. Ce jour-là, donc, à 07h00 tapante, Julien toque à la porte de PX, puis embarquement (presque) immédiat pour les Grands-Champs pour charger la plus longue corde du club, une 200 m toute neuve à étrenner qui trainait par-là, excusez du peu !
Arrivée vers 09h00 à Pontarlier, où les préparatifs pour le cortège de Carnaval vont bon train (parcage interdit) et où une brasserie enfin ouverte nous accueille pour la 1ère boisson fraîche de la journée. Ensuite c'est trop long à raconter, mais grâce à une copie d'écran de bout de plan de situation de PX et au sens de l'orientation de Julien, le gouffre de 124 m (nom de code "Jarretelles" ), dûment clôturé et cadenassé, est enfin repéré du côté de Chaffois, derrière un tas de fumier. Prestement équipés mais vainement cachés derrière la Pigeot, toutes nos velléités de discrétion s'envolent lorsque qu'une voiture de p'tits vieux aux regards inquisiteurs passe devant nous pendant qu'on love la corde dans le kit. Pas de temps à perdre ! Franchi la clôture par dessus ou par dessous, c'est selon, Julien enserre quelques maigres buissons de longes pour amarrer la corde, puis s'enfonce dans la faille aux flancs très pourris, ne sachant pas précisément où trouver des amarrages dignes de ce nom. A ce moment, une voiture s'arrête dans le dos de PX, sur le chemin en face du panneau d'interdiction. En sort une dame qui demande ce qu'on fait là.. et nous prie avec insistance de bien vouloir regarder au fond du gouffre si son petit chien blanc perdu voilà des semaines n'y aurait pas chuté. Yes ! Le prétexte infaillible au cas où la gendarmerie débarquerait à l'improviste : on est mandaté pour rechercher un clébar au fond du gouffre ! Fort de cet argument choc mais bidon, l'explo peut se poursuivre en toute quiétude.
Spéléologiquement parlant, la suite n'est pas terrible : roche pourrie, spits branlant comme des vieilles dents, chutes de caillasse et filets d'eau qui finissent par former une cascatelle du plus bel effet lorsqu'on n'est pas situé dans sa trajectoire. Le goulet d'entrée s'élargit en un large puits dont les parois sont une succession de balcons inaccessibles en raison des couches horizontales des calcaires. Vers -50 m une strate recelant un spit comme décrit ci-dessus fait office de déviateur pour s'éloigner de la riante cascade. Pas de traces de petits chien blanc, mais les paliers successifs du gouffre révèlent les amas d'obus de 14-18 qui y ont été déversés après la guerre. Au fond, éclairé par la lumière palissante du jour, un plan d'eau, car comme nous aurions dû y penser l'eau remonte de plusieurs mètres en cas de crue. La visite s'arrêtera là, les conditions d'exploration n'étant pas des plus trépidantes.

A l'extérieur le soleil a fait place à une tempête de pluie-neige glaçante. De quoi s'écliper en toute discrétion. Retour par l'incontournable et mythique chapelle-restaurant de Rémonot, où la charmante petite dame nous accueille avec son velouté aux fanes de radis bien chaud (fanes de radis, ail, oignons, pommes de terre, temps d'attente 35'). Puis petit détour à contre-sens (rue à sens unique, expert : Julien) à la Tchaux chez Sab qui, exceptionnellement, n'est pas chez elle.. Enfin, pour boucler la boucle, nettoyage aux Grands-Champs du paquet de cordes sales du Creux d'Entier qui attendaient leur tour depuis la sortie de février racontée ci-dessous.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Jardelle_DSC_0083.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Jardelle_DSC_0088.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Jardelle_DSC_0084.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Jardelle_DSC_0085.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Jardelle_P3052175.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Jardelle_P3052179.jpegCe ne sont pas des cacas de chyroptère, mais d'innofensifs (?!) obus d'artillerie de 14-18b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Jardelle_P3052185.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Jardelle_P3052192.jpeg


Jeudi 2 mars:  (2JB)
Peu de monde pour un 1er jeudi du moisfrown

Février :

Jeudi 23: Le Melnats 1 (Julien, Daniel, PXM, CédricC, Pascal, Eddy, Damien, Guillaume)
Soirée grillades et sa fumée
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_16681526_1251646721578600_3075820798595777867_n.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_16864163_1251646731578599_2950490459298608547_n.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_16864862_1251644134912192_911015321308147634_n.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_16939693_1251646728245266_812198103893451403_n.jpg

Sa 11, Di 12 : Creux d'Entier et votations fédérales (PX, Wendy, Julien, Louis)
Samedi : Julien achemine une pompe non immergeable au fond du Creux d'Entier pour préparer un creusage d'anthologie. Echec relatif du pompage : la pompe décède avant d'avoir atteint le fond de la gouille.
Dimanche : Le protagoniste du samedi étant astreint au bureau de vote, ce sont ses trois compères qui se feront l'honneur de terminer le pompage au moyen d'une pompe, cette fois-ci immergeable, qui malgré quelques réticences terminera le travail. Pendant ce temps, visite touristique à l'amont du méandre pour les deux membres du trinôme au sens de l'orientation le moins développé. Pour terminer, creusage particulièrement intensif, rejoints sur le coup des 15 seilles par Julien, nous en extrayons encore 35 pour une quantité symbolique de 50. Le creusage avance, semblerait-il ! Pizza à l'ex-Palmeraie pour clore la dure journée en beauté.
Fractio "porte-clé", appellation dûment contestée par JulienPassion jusqu'à l'abnégation

 

Janvier :

Samadi 29 : Réseau de la Diau, Thorens-Glières (Hte-Savoie) (PX, Wendy, Julien)
Invitation par Miguel Borregerro (SCVJ) à une journée comptage annuel de chyroptères. Pour ne pas risquer d'arriver en retard au rdv fixé à 09h00, nos trois chyropraticiens en herbe s'en vont sur Genève dès samedi pour crêcher chez Florence, fille de Denis R. et filleule de PX M. Après une heure à tourner en rond pour trouver une place de parc, 20h00 un samedi soir n'étant pas des plus appropriés pour ce genre d'exercice au coeur des Pâquis, Juju dégotte un bout de trottoir pour remiser sa Pigeot 2ème du genre. Florence nous accueille avec sa vitalité habituelle, un coup de rouge, son copain et son coloc dans son 2 pces loué au prix d'un 7 1/2 pces à Undervelier, et encore... Après une petite croque commune et quelques bars plus tard dans la nuit, le trio reprend ses esprits juste assez tôt pour ne pas louper le rendez-vous au parking de la Diau à quelques encâblures de la cité du bout du lac. Encore faut-il savoir où se trouve ledit parking.. notre organisateur du déplacement Juju ayant pris soin de l'heure du départ mais pas du lieu de l'arrivée. Enfin, après quelques km et une bonne heure supplémentaires dans cette belle région savoyarde et moult explications de rares indigènes, le lieu du rendez-vous est rejoint, vide de toute présence humaine. Heureusement pas tout à fait, car un spéléo du cru, aussi tardif que nous et accompagné de son fils, nous indique l'entrée de la grotte, puis nous guide dans le dédale de galeries spacieuses de ce réseau légendaire. Du coup, pas de comptage de souris, mais long décompte de passages munis d'échelles fixes et de kilomètres de chaînes d'équipements hors crue surplombant des canyons baignés d'eaux calmes en ce jour d'étiage total. Bon pour les yeux. Une balade touristique comme on n'en n'a plus l'habitude. En ressortant les équipes de spélés provenant des nombreux clubs de la région font leur décompte de chyroptères rencontrés un peu partout dans la cavité. Au total 155 spécimens de 7 espèces différentes, répertoriés par les 39 participants à la journée, enfin, en comptant ceux qui n'ont rien compté.. Puis, après quelques retrouvailles et effusions liquides au chaud bienvenu du coin d'un bar, retour au bercail avec un petit crochet pour se rassasier de spécialités portugaises du côté de Moutier. Rude journée somme toute.
A noter, pour la petite histoire, l'équipement rudimentaire de notre fin organisateur Julien, à savoir un carré militaire en guise de sac à dos pour la montée à la grotte, et une combi des plus pimpantes tout droit sortie du fond de Lajoux qui a fait sensation au milieu de tous ces spéléos en tenue du dimanche.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_IMG-20170129-WA0000.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_IMG-20170129-WA0001.jpgTenue camouflage peu indiquée dans réseau hyperpropreb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Diau_P1292079.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Diau_P1292097.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Diau_P1292112.jpegb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Diau_P1292139.jpegOursins pris dans leur gangue de roche et de glaceb_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_IMG-20170129-WA0002.jpg

Mardi 10 : Narines de Bœufs (1 initiateur, 1 initiée au rééquipement, 1 initié tout court, 1 rééduqué et 1 remis en forme)
Sortie hétéroclyte aux Narines de Bœufs, chacun y allant de son objectif personnel. Tous sont atteints avec brio, petit souper sur le pouce aux Grands-Champs pour fêter ça.

Mardi 10 : Back home (Gouffre de Lajoux, faille terminale) (PX, Wendy, Julien, Louis)
Quatre courageux guerriers se portent volontaires pour un retour dans les entrailles des Franches-Montagnes, le troisième en trois semaines environ ! L'objectif traditionnel (cf ci-dessous) est la progression dans la faille terminale du gouffre et son légendaire courant d'air qui non content d'aspirer transporte diverses odeurs, dont l'origine va de la gastronomie fine à la gastronomie fine après fermentation biologique, en passant par les senteurs de fleur de tabac consumées par les deux athlètes de l'équipe (votre mineur agréé, auteur de ce texte et donc situé dans un endroit peu stratégique relativement à la direction du courant d'air, peut certifier la véracité des propos susmentionnés). Malgré ces conditions olfactives désastreuses, PX et moi nous affairons à une première série de 8 minages, permettant d'avancer dans la faille d'environ 1500 mm selon des calculs scientifiques. Pendant ce temps le reste de l'équipe tracte des quantités hallucinantes de cailloux jusqu'à la sortie du Trainspotting. Changement de mineur mais après un tir d'aménagement c'est le perfo qui signale son indisposition à continuer la séance par des petits cris plaintifs. Ainsi nous prenons le chemin du retour avec une journée plutôt productive grâce à un équipe en supériorité numérique, déplaçant ainsi une grande masse de cailloux vers l'arrière, la passion, que dis-je, l'essence même de la présence sur terre de tout spéléologue qui se respecte. Carbo à Rossemaison pour boucler la boucle.

Samedi 7 : Rochers Bacon (3 Pieds nikelés)
Quand 3 compères mangent la soupe à la saucisses dans une cabane à -8°C perdue sous les neiges du Pichoux.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2017_Divers_DSC_0141.JPG

Jeudi 5 : "L'offensive" à Lajoux (Julien, Louis, Damien, Guillaume)
Suite aux résultats probants de la dernière offensive donnée par trois valeureux guerriers, il est décidé de s'attaquer une nouvelle fois la faille de -212 m. Pour ce faire un organisation, elle, sans faille nous (Julien et Louis) mène un jeudi hivernal sur le parking de Lajoux, transportés par une 106 décidément en fin de vie (pourtant, à l'heure où j'écris ces lignes, il doit encore lui rester au moins 1 passage de roue sur 4). L'enkitage est écourté par les conditions climatiques qui ont tendance à nous pousser vers l'entrée du gouffre et ses 8°C salués. Descente sans encombre jusqu'au lieu du chantier, minages en série alors que Damien et Guillaume nous rejoignent gentiment pour nous amener un réconfort moral ainsi que nous remonter un accu vide (et un autre, qui, selon la légende aurait été PLEIN. Sacrilège). On se termine ensuite les bras en minant un peu plus et en tirant (encore) des cailloux, puis extraction assez rapide du méandre, les puits donnant plus de fil à retordre au moins vif des acolytes. Le tout pour avancer de 2 (deux) mètres dans la faille terminale... Puis souper aux Grands-Champs en compagnie d'une fine équipe du jeudi soir.