Rétrospective 2014

 

Les mens in black du SCJ!

Revivez toutes nos tribulations intra- ou extracalcaires sur cette page.

Tout sur 20152013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008


 

Décembre 2014:


Lundi et mardi 29 et 30: Réseau des Fées / Follatons – zone Pendragon (Vallorbe) (Jérôme Perrin, Ludovick Savoy, Denis Favre, Damien Linder)
Incursion dans le réseau des Fées pour une magnifique exploration de fin d'année! 
Lien pour le rapport complet: 
http://www.explo-fees.ch/blog/index.php?post/2014/12/30/29-d%C3%A9cembre-201 

Dimanche 28:Taubenloch (GSP : Guy, Toun, Guillaume, Greg, Christophe Mergy, Charles, Marc / SCJ : Cédric B, PC, Christophe)
Les superbes conditions climatiques de la nuit précédente ne nous ont pas empêchées de franchir les 50 mètres de neige fraîche pour aller trouver abri sous l’ancien tunnel. Au sec, mais pas au chaud, nous avons pu nous équiper et ranger les 4 petits, touts petits blocs de plongées dans 4 kits. Cédric venu plus tôt avait déjà ouvert la porte ultra-blindée de la cavité.
Un premier portage nous a conduit à la table. Puis l’équipe s’est scindée en deux : une pour la visite et la seconde pour la suite du portage des deux blocs de 11 litres vers le siphon.
La première plongée m’a conduit à mon arrêt précédent. J’ai récupéré mon dévidoir et repris la montée de la cheminée terminal. Je pensais retrouver la surface (les nombreux sédiments à la base du puits m’ont fait penser à une sortie) mais à 8 mètres de profondeur, une nouvelle galerie de belle dimension repartait à l’horizontal. Belle galerie mais s’abaissant petit à petit pour devenir relativement désagréable à plongée. Beaucoup d’aspérités, de roches coupantes et souvent bas de plafond. Un dernier passage bas inconfortable m’a mené devant une petite salle couverte de sédiment. J’ai décidé de faire demi-tour car entrer dans cette salle c’était assurer une visibilité nulle au retour. J’y reviendrai. Mais avant, je préfère revenir sur mes pas pour contrôler la pose du fil d’Ariane. Si la prochaine fois je dois revenir « les yeux fermés », je préfère qu’il soit bien fixé.
Arrêt donc vers 180 mètres de l’entrée du siphon à moins 13 mètres.
Mauvaise visibilité au retour. Mais superbes conditions de sortie : PC a fixé l’échelle sur spit. C’est plus sécurisant comme ça.
Les deux groupes se sont retrouvés à la table pour une bonne fondue et le papotage traditionnel.
Inversion des équipes pour le portage des deux autres blocs, les 8 litres.
Lors de cette seconde plongée, grâce à la bonne visibilité, j’ai réalisé une jonction entre l’arrêt du 30.11 et la base du puits de 10 mètres. J’ai aussi jeté un oeil là où il m’avait semblé trouvé des départs de galerie mais sans succès. Enfin je me suis enfilé dans l’étroite galerie à la base du puits d’entrée. Je pense que c’est le meilleur endroit pour continuer l’exploration. Mais c’est étroit et il y a toujours du courant descendant.
Concernant le courant, je l’ai ressenti assez fort à mon point d’arrêt de la première plongée puis plus rien dans le puits de 10 mètres.
Après plus de 6 heures sous terre nous sommes ressorti pour saluer la neige.
Un grand merci à toute l’équipe pour le portage. Prochaine plongée dans une semaine. Au programme : topographie.

26-30 déc: virée dans le Doubs, gite Lison Accueil, Nans-Sous-Sainte-Anne (Sabrina, Cédric C, Julien, Louis, Eddie, Andreas "Andy", Martine, Coline, Brice, PX)
Visite de plusieurs classiques de la région, Baume Ste-Anne, Baume du Mont, Bois d'Ully, Gouffre de Poudry, encore Bois d'Ully et Gouffre des Ordons; manque à l'appel (du vide) le porche de la Sarrazine en raison de la neige et du froid qui clouent les plus intrépides au gite. Détails et anecdotes dans le prochain Jura Souterrain grâce à notre intarissable narratrice Sab.

 

22-24 déc: Derborence Polonais (Julien, Mat, Joel)
Description sous derbo 2014

Mardi 23: Taubenloch (Cédric + un de ses collègues non spéléo, Christophe)

Après le portage de deux bouteilles + l’équipement de plongée jusqu’au siphon situéà-66 mètres, une échelle souple a étéinstallée afin de faciliter l’accès au plan d’eau.
La descente du puits d’entrée s’est fait rapidement, trop lesté, je suis descendu comme un fer a repassésur le fond de 6 mètres. Une fois débarrassédes plombs inutiles, mais quand même trop lestéavec les blocs en aciers et sans gilets stabilisateur, j’avais tendance àfrotter le fond.
La visibilitéun peu moins bonne que lors de la deuxième plongée m’a tout de même permis d’apprécier ànouveau les bonnes dimensions de la galerie principale.
Arrivéau terminal du 30 novembre, une salle relativement vaste, j’ai arrimémon nouveau fil pour suivre la galerie du bas. Après un peu plus de 30 mètres, toujours dans une galerie confortable, il me semble arriver àun cul de sac avec pas mal de vase au sol. Je suis remontédans une vaste cheminéet j’ai laissémon dérouleur après avoir parcouru 40 mètres depuis le terminal précédent. Ma limite d’air nécessitait le retour. Profondeur 17 mètres.
De retour au terminal précédent je suis parti - avec mon fil de secours - dans une galerie supérieure mais la vase au sol a rapidement rendu la visibiliténulle. J’ai fais demi tour mais la galerie devant moi était vaste. Est-ce qu’elle rejoint le haut de la cheminée oùj’ai laissémon dérouleur. A vérifier.
De retour àla base du puits d’entrée, je me suis enfilé- toujours avec mon fil de secours - dans l’étroite galerie partant vers le bas. Un courant moyen s’y engouffrait. Après l’étroiture d’entrée pas très confortable car la roche est coupante, la galerie prend la forme d’un oeil. Pas très haut, pas très large mais propre. Arrêt sur …ça continue.
En remontant le puits d’entrée j’ai encore découvert une galerie amont que je n’ai pas vue lors des plongées précédentes. Mais comme la visibilitéétait moins bonne, peut-être qu’il n’y a rien.

Week-end 12-14 : Lapi di Bou (Julien et Louis du SCJ, Miguel Borreguero et Manuel Borruat du SCVJ)
55 mails d'organisation, 1h30 de route vendredi soir, réveil à 5h du mat samedi, 2h de route, 15 min de télécabine, 2h de marche sous la neige dans le foehn glacial, 2h30 de désob pour dégager l'entrée par un vent non moins glacial, enfin nous la trouvons. Julien : "Ah non, j'ai pas envie."
Comme nous avions été lâchés au préalable par Miguel qui s'est fait porter pâle et Godefroy dont nous n'avons toujours pas de nouvelles à l'heure où nous mettons sous presse, nous ne sommes que deux pour cette petite sortie sportive à -280 m, gouffre le plus bas du Lapi di Bou, pour vérifier le niveau d'un siphon, qui n'a pas bougé d'un zettamètre (c'est petit). 8 h de spéléo et 2h30 de raquette plus tard, nos esprits rentrent à la cabane alors que nous corps meurtris en chient. Fin de week-end au bois liquide et papier de verre 240 chez PX.

Dimanche 8: Bois Rebetez (Mister Subaru et mister Peugeot)
Diner à la roulotte et dépendage du treuil pour l'hiver. par la suite péripétie et embourbage des moyens de locomotion moderne. achat en vue: un tracteur de débardage

Samedi 7: Bâme de Courrendlin (Saint-Nicolas entouré de 30 Pères Fouettards)
Belle soirée ou la soupe, préparée par notre Saint-Nicolas local a  réchauffé la troupe venu de loin. Merci à lui et ses aides pour l’organisation. 


Novembre:

Dimanche 30 : Grotte du Taubenloch (SCJ : Cédric B, Cédric C, Dany le Rouge, Juju, Eddy Barclay, Christophe - SVT : Ghislaine, Pierre)
Après un rendez-vous à la gare internationale de Frinvilier, nous sommes monté à la grotte. La porte n'a pas résisté à l'impressionnante puissance de la génératrice. Qui veut bien prendre ces deux petits kits ? Deux kits pour deux blocs de plongée. Ca pèse sont poids ces petites choses ! Après un crapahutage jusqu'à la table pour laisser quelques affaires, les 8 spéléos sont descendu jusqu'au point - 66 devant un siphon. Siphon qui a été plongé une première fois dans les années 60 sur une vingtaine de mètres selon Cédric. Christophe a tenté une plongée il y a quelquesmois mais la visibilité étant catastrophique, la plongée a rapidement été stopée. Aujourd'hui eau clair.  Description de la plongée selon Christophe :  Après m'être enfilé dans le boyau d'accès relativement boueux, ce qui a un peu sali la vasque, je suis rapidement descendu vers moins 6 mètres pour atteindre la salle entr'aperçue lors de ma précédente plongée. J'ai voulu m'enfiler dans une galerie basse partant vers le bas lorsque je me rends compte qu'une vaste galerie s'ouvre sur ma gauche. Je vais suivre cette galerie sur environ 90 mètres. Eau clair, galerie très confortable avec, il me semble, plusieurs départ sur la droite et sur la gauche. Largeur et hauteur minimal sont estimées à 150 cm. Deux salles coupent la galerie avec, apparemment, des départs en hauteur. Après 80 mètres, mon fil d'Ariane n'est plus gradué. Je continue encore bien dix, voir vingt mètres pour arriver dans un salle relativement vaste. La galerie se sépare en deux et un puits part au plafond. J'ai encore assez d'air mais préfère revenir en arrière pour dessiner un croquis. Le temps de couper mon fil d'Ariane et de sortir mon carnet de note, la visibilité devient rapidement mauvaise. Cette salle est partiellement recouverte de marne. Est-ce qu'il y a une sortie au plafond ? A voir lors d'une prochaine plongée.  Retour sans problème, la visibilité est redevenue bonne une fois sorti de cette salle.  À part le puits d'accès qui pourrait être inconfortable avec des bouteilles aux dos car étroit et très irrégulier, le reste du siphon est tout simplement parfait. Un très grand merci au porteurs. Après la plongée, toute l'équipe est retourné à la table pour se farcir une fondue bien méritée. Le groupe s'est séparé en deux : un pour ressortir et l'autre pour aller visiter quelques galeries au départ de la table.

Samedi 29: Rocher Bacon (A 15 pour les 20 ans)
Creusage et paella pour fêter les 20 ans du début de ce titanesque chantier

Mercredi 19: Gouffre de Samplain (Charles F. et Gilbert)
Remplacement le la plaque d'entrée du gouffre qui était cassée depuis quelques temps. Vaches et veaux  sont rassurées.

Samedi 15: Rocher Bacon (P.Y. Vuilleumier, Denis le doc, Giambe, Pierrot manietout, Eddy enduro (scooter), Denis tactilo) 
Reprise du creusage au Rocher Bacon 
de 9.30 à 17 h. sortis 15 bennes. Longue pause de midi pour refaire le monde. J'ai oublié de relever que tout a fonctionné à merveille grâce à la dextérité de notre mécanicien d'entretien qui a œuvré toute la nuit de vendredi à samedi afin de réparer, graisser et ripoliner un translateur  qui ne voulait plus rien savoir. Une photo du personnage (à droite) dont on voit les stigmates de cette folle nuit. 
b_180_140_16777215_00_images_stories_2014_P1011807.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_P1011809.JPG

Samedi 15 et dimanche 16: Exercice spéléo secours, Baume de Longeaigue (33 pers. dont 9 du SCJ)
Exercice conjoint avec la colonne 4 (Neuchâtel) et la colonne de pompage. Blessé situé quelques part dans le trou avec pour objectif de pomper le siphon terminal et faire sortir le brancard par la sortie aval (la grotte peut se faire en traversée). En ce samedi, le siphon  est très haut et le pluies intenses, il ne sera pas possible de sortir par l'aval, car le siphon restera siphonant malgré 4-5h de pompage. Trop d'eau, trop de pirates et une mutinerie menée en direction d'une fondue fumante.

Le PC et sa centrale téléphonique

Dimanche 9: New cave of Les Genevez (Mat Louis Julien)
Journée prospection en terrain plat. Dans un alignée de dolines, nous remarquons un petit vide de 4 m de profondeur qui semble continuer. Intéressant et sur le bassin versant des Blanches... A revoir à l'occasion.
Spider Ju à la creuse

Samedi 8: Roucho (Andreas, Mat, Julien, Louis)
Trois animaux viennent me tirer du lit à des heures pas possibles pour aller creuser au fond du creux d'entier. Heureusement, nous changeons d'objectif pour la Rouge-Eau au dernier moment, mais, par malheur le Grand Jour siphonne et nous ne pouvons atteindre la zone de creusage. Du coup, chacun part de son côté visiter une galerie. Ensuite, pasta alla'bolognese dans le grand Jour, 5.50 m de première et retour aux Grands-Champs pour des pasta al'Arrabiata. Nuit très sage sur place...
b_180_140_16777215_00_images_stories_2014_roucho_RougeEau50.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_roucho_RougeEau48.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_roucho_RougeEau46.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_roucho_RougeEau42.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_roucho_RougeEau34.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_roucho_RougeEau20.jpg

Mardi 4: Gr. du Pichoux (Julien Louis)
Nous retrouvons facilement la grotte du Pichoux mais pas la voiture.

Mardi 4: Le Maira, Milandre (PX, S.)
Affluent de Bure (défi petite tenue). 30 l/s, 1.3 % CO2, 10.4 °C, 65'

Dimanche 2: Roucho (Julien Louis)
Creusage au fond et échange des rôles entre celui qui a trop dormi et celui qui n'a pas assez dormi habituellement. Mais belle prestation avec 4h de creusage dans un atmosphère à sûrement quelques bons pourcents de CO2. 1 m3 évacué, pas assez pour voir quelque chose, il faudra revenir...

Samedi 1: Le Maira et Milandre ( 22 membres du club)
Journée spéciale pour fêter les 50 ans de la découverte de Milandre. Soupe aux poix préparée par Le René, conférence du Pierrot sur ces fameuses découvertes, visite partielle ou complète de la grotte, films sur Milandre en fin d'après-midi, le tout dans la bonne humeur et sous le soleil d'Ajoie. 
b_180_140_16777215_00_images_stories_2014_20140709_Narines_Boeufs_P1030790.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_20140709_Narines_Boeufs_P1030793.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_20140709_Narines_Boeufs_P1030799.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_20140709_Narines_Boeufs_P1030809.JPG


Octobre :

Dimanche 26: Gouffre de Pertuis. (Cédric C. et Pascal avec Les ESSES Fournet-Blancheroche)
Pour se protéger la peau des coups de soleil, visite jusqu'au canyon. Encore un nouveau dipôme pour Cédric. "Déséquipeur redoutable". 

Samedi 25: Rocher de Plagne (Cédric, Alyssa, Pascal, Danièle et Romane)
Traditionnelle sortie du club pratiquement sans membres du club. Mais super découvertes au dessus de La Vigier guidée sans trop de problèmes par de cimentier des lieux. Fondue dans une des nombreuses bâme du coin.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2014_P10306961.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_P10307151.jpg

Samedi 25 : Rouge beaucoup d'eau (Julien, Louis)
Grâce à la désobstruction de la perte menée par Julien la veille au soir sous l'oeil suspicieux de Louis, nous pouvons accéder dans la Rouge-Eau après un réveil uerefrüh à 6h00 du mat pour éviter la pluie annoncée pour 14h. Réveil à coup de klaxon, départ des Grands-Champs à 6h30. Le timing est respecté, nous arrivons au parking avec 19 minutes d'avance sur le programme, déjeunons à coup de mayonnaise et n'encaissons plus que 2 minutes d'avances en sortant de la voiture. Finalement l'horaire sera presque respecté avec une intrusion dans la cavité vers les 7h30, après avoir gratté encore un coup le ruisseau qu'on se reprend tout de même sur la gueule dès le puits d'entrée, à plus forte raison dans le puits des douches, où nous atteignons le point où "de toute façon on est fin trempe". Du coup, tentative d'aller chercher le mât, le temps de passer sous la cascade et de se viander dans le ruissal nous constatons que le mât est trop grand pour être transporté. L'escalade sera donc performée au moyen du perfo et de son fameux 1/2 accu, Julien prend des risques inconsidérés et son dernier amarrage est placé à une hauteur de 15 m. Montée en vitesse pour retrouver le chauffage de la 106, il est 11h30, d'habitude c'est l'heure d'entrée, c'est fou ça. Dans l'après-midi, L sur Montbautier, et nous jeunes voire très jeunes conducteurs apprenons le sens du terme "embourber" vers les Embreux, mais 30 m de piste en branche de sapin plus tard, le problème est résolu. Turbosieste aux Grands-Champs et retour à domicile.

 

Jeudi 23 : Rochers Bacon (une dizaine de beaux parleurs)
Ce jour marque l'ouverture de la chasse.. oups, de la saison Rochers Bacon, de la chasse aux courants d'air si l'on veut. Face à une charrette à pneus rutilante et tout de bleu vêtue, dernière née d'une longue série de moyens de transport sortis tout droit des ateliers Y-A-M-T-O-U à Courroux, l'assemblée ébahie en reste muette d'admiration pendant toute la soirée. Devant tant d'admiration, les plus téméraires se risquent à une petite grillade devant la cabane. Puis retour dans les foyers, en différentes étapes pour les plus endurcis.

Week-end 18-19 : Alt St Johann, AD extraordinaire (PX, Cédric, Louis)

Départ coffre ouvert de chez Louis presque à l'heure, café chez Cédric, puis c'est parti pour la grande aventure de l'AD. PX arrive avec presque pas beaucoup trop de retard à sa séance patrimoine. Activités classiques des AD : achats compulsifs chez Scheuner&famille, ramassage de crotte de Sampa, alpagage de Rolf pour réparation sur Scurion, quelques achats à la bibliothèque, Bratwurst+ein schnitt Brot, et quelques Appenzeller Biere. Ah et aussi une séance quand on n'a rien d'autre à faire. Nous apprenons ce qu'est un amendement. A l'heure de l'apéro, Gabi Genoux fait voter l'AD sur quand aura lieu la suite du débat qui n'est pas fini. Ca continuera après le souper pour les plus courageux... Lalou, Rolf et autres statuteurs au sang chaud enterrent donc la hache de guerre le temps d'une assiette de pâte et de quelques chants traditionnels, accompagnés d'un instrument inédit qui ravit PX qui tenta de faire la même chose un peu plus tard dans un bar typique du coin, où les activités sont : chanter le yodel et boire des bières. Comme l'ambiance est... particulière, nous fuyons vers le bar de l'AD pour essayer de parlementer avec le DJ mais il reste de marbre. SPA en fin de soirée pour les plus courageux.

Dimanche matin, réveil uerefrüh à l'aide d'un mélodie au piano et d'une voix enchanteresse. PX n'accuse que 15 minutes de retard au rendez-vous pour la sortie à la Koebelis Hoehle, sous l'oeil suspicieux des suisse-allemands qui attendent depuis 6h00 du matin. Long trajet en bus, on se rechange avec le matériel tout beau tout droit venu de l'Auberson. Le temps de se retourner l'estomac à la descente (P140 plein pot sans toucher les parois !!) et à la montée (yoyo Effekrt) et nous voilà de retour sur le plancher des vaches, magnifiques Churfisten baignées de Soleil. Un nudiste attend à la sortie au bord du lac avec une bière. Rentrée presque sans encombre, et pâtes au lard chez Cédric, en regardant un documentaire sur le spéléo-secours.

SPA

SPA au soleil

 

Jeudi 16 : Grands-Champs
Une dizaine d'affamés venus déguster la soupe à la courge concoctée avec amour, délice et orgue par Martine et son commis.

Dimanche 12 : La Grange (Julien, Cédric, Louis)
En vue de l'exercice de spéléo-secours s'approchant, nous allons revoir le fameux classeur et ses infinies subtilités, en compagnie d'une assiette de pâtes à la sauge. Au concours du décrochage de mannequin par balancier, Julien s'impose avec un avance de trente secondes sur Louis, mais il fut découvert que ce fut au prix d'une tricherie innomable. Sa victoire fut donc officiellement invalidée par l'arbitre-en-chef. Autres palans, tyroliennes, trois-points et balanciers furent installés. Un peu plus tard dans l'après-midi/soirée, tournage d'un court-métrage d'auteur, avec comme climax une blonde dans un sac de couchage qui se fait suspendre par les pieds par un palan démultiplié 1 fois exactement et qui régurgite un clé de Volvo (sic).

Samstig dr elfti : uf dr Gemmi Berge (dr Matej ud dr Ludwig)
Dr Mat hät scho lange vo eini neui lapiaz uf dr Gemmipass gsproche. Am Soomstig sid mi uf em Berg mit em Gondel gstiege, dann hät dr Matej mir e bitzli gzeigt worums geht. Interessant isch dass Quelli bfinde sir mehr as zwü douzig Meter Hang unter die erschti Höhli. Jedoch isch gfarbigte Wasser nach ungfähr 24 Stund widerufgtucht. Dr tiefscthi Höhli im Gegnd isch zwü Hundert füfzig Meter tief ud war scho sit ei Paar Johre odr Johrzähnte nut mehr erforsche. Villicht kanns ei interessanti Ziel fuer zukünftigi Forschige werde. (en suisse-allemand très approximatif dans le texte)

Dimanche 5 : Inventaire sportif et Zoo (Julien, Louis)
Un dimanche sans mal de tête réservé à la topo des Creux des Glaces au-dessus du Siki-Ranch. Nous nous retrouvons bien vite dans une de ces légendaires situations : les deux au pied de la montagne avec 40 kg de bordel et un simple boguet pour faire la route. Mais bon, ni une ni deux, quelques wheelings plus ou moins contrôlés plus tard, nous voici au pied des barres rocheuses convoîtées, et bien vite nous atteignons le Creux 2 des Glaces. Pique-nique, et après, allez, quoi, bah, 1h-1h30 de topo ? Ah non, 45 points topos plus tard, malgré tout fait et bien fait, il est temps de fuir sous les roulements de tambour venant du ciel, sûrement le Seigneur nous punissant pour le blasphème de la veille. La bière mérité plus tard, nous devons notre vie à un pièce de 50 centimes de 1989... Promis, ces quelques bons mètres de topo seront bientôt sur la table aux Grands-Champs, mais d'ici-là, quelques soirées computer-aspirine s'annoncent...

 

Samedi 4 : Les dessous de Bellelay (Une pétée de spéléos, et une 70aine de visiteurs semblerait-il)
Journées Nationales de la Spéléologie, appelées JNS par les adeptes du langage moderne, où nous faisons visiter à une poignée de non-initiés les 600 m de galeries serpentant sous la tricentenaire abbatiale de Bellelay. Déguisés en Pères et Mères et affublés de surnoms spirituels, allant de Père Roquet à Mère Chartreuse par PX, nous alternons bains de soleil, réglages de jugulaires, moules-frites en terrasse et autres explications pédago-spéléologiques. En soirée, nous restons sages en vue de la sortie de demain, si ce n'est un père dont l'identité ne peut être dévoilée afin de ne point le compromir dans sa patiente conquête des Voies du Seigneur.

 


Septembre :

Mardi 30 : Sortie inventaire (Sab et Louis)
Il est de ces soirées où il est écrit qu'aucune feuille topo ne devait être ramenée, et celle-ci en fit partie... Mais bon, une coupe de cheveux et 4 pizzas plus tard, le mal est oublié.

 

Dimanche 28 : Creux des Rongeurs (alias Creux de l'Ourse, Asuel) (Coline, PX)

Pique-nique des Meury sur les hauteurs du Chételat. Pendant que S., Brice, son pote et Martine prépare feu et croque, Coline et PX font une visite de courtoisie aux rongeurs du creux. Malheureusement, ce bel après-midi d’automne étant le lendemain de la veille qui vit de nombreux gaulois et loises en état d’ébriété sur le dancefloor des Grands-Champs, où PX a perdu son âme mais pas son slip, malheureusement donc, les longes d’amarrage sont restées à la maison. Ce qui nécessite de faire de nombreux nœuds qui nécessitent des mètres de corde supplémentaires. Au final PX se balance à 5 m du fond du puits, en bout de corde. Exit, saucisses, bière. Et son âme lui fut rendue.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2014_P9280013bis.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_P9280022light2.jpeg

WE 27-28: Rouge-Eau, Milandre, Grands-Champs... (Rouge-Eau : Sab, Cédric, Louis / Autres : Pascal, Marcel, PX&Martine, Julien, et un petit milier de français)Depuis le temps qu'on en rêve, c'est chose faite, nous avons installé 2 sondes de pression dans le Gouffre de la Rouge-Eau, à savoir une au pied du Shunt, dans le siphon qui menait anciennement à la salle Lièvre, et une au point bas de la cavité (-137m) au fond de cet idyllique système de failles au fond de la Galerie du Grand Jour. Et aux Grands-Champs, nous sommes rejoints par une poignée de français fraîchements ressortis du puits du Maira après une traversée en un temps record. Vers 20h nous allons tous nous coucher, pour être en forme pour l'apéro aux Rochers-Bacon le lendemain. Quelques photos

 

WE 19-20-21: Milandre, Grands-Champs... (SCJ : PX, Julien, DanUnder, Cédric, Louis, une 18aine de Nords-vaudois, et une bonne poignée de visages connus ou inconnus qui déambulent dans la ferme)Le SCNV est reçu aux Grands-Champs avec les honneurs vendredi soir, ainsi qu'une nouvelle mascotte, le chat "Pascal". Le lendemain très tôt, nous partons user ce beau tronçon autoroutier jusqu'à Bure, et traversons Milandre aval-amont sans coup férir, comblant de joie tous les participants. En soirée, les Meurye nous préparent des pâtes à la tomate en quantités industrielles, soirée s'échelonnant entre très sage et moins sage suivant l'état de fatigue des participants. Le dimanche, certains vont visiter l'estavelle du Creugenat ou les grottes de Réclère, alors qu'une équipe de pointe remplace la sortie mise en place de sondes à la Rouge-Eau par un schtök aux Grands-Champs, orages intermittents oblige...
Deux jeunes militants pour le port du casque en motoPause à mi-cheminQui a oublié sa paire de bottes ?Mais où sont les filles ?!... au bar !.. enfin pas toutes

Samedi 20: Sonvilier (P.-Y Vuillemier, Pascal)
Fête de la forêt ou plus de 600 personnes ont visités le stand du SCJ sur le thème des grottes de la commune de Sonvilier et ses alentours. Malheureusement pas grand monde du club se sont déplacés pour participer à cette magnifique journée dans le Haut Vallon de Saint-Imier. Mais de futurs membres sont motivés à découvrir les richesses souteraines de cette région.
b_180_140_16777215_00_images_P1030372.JPGb_180_140_16777215_00_images_P1030373.JPG

Jeudi 18: Grotte du Pichoux: (Cédric et Pascal)
Enfin retrouvé cette cavité perdue dans les Gorges du Pichoux. Y a plus qu' à fignoler la topo. Suivit d'une soirée "Bonnes nouvelles" aux Grands-Champs sous les lumières de la place de pique-nique.
Bonnes nouvelles: PXM nous confirme que la journée de la spéléo aura bien lieu dans les souterrains de Bellelay. Que le candélabre du Pierrot marche à merveille. Que deux nouveaux guides traverseurs de la Milandrine (Cédric & Cédric) ont passés leurs examens samedi passé avec succès. Ils recevront leurs diplômes dès que le président aura changé la cartouche d'encre de son imprimante.

Samedi 13: Milandre (Cédric C, Cédric B, Denis R, Pascal)
Traversée de La Milandrine en 4 heures chrono malgré des conditions extrêmes. Suivit de la fameuse saucisse fumée du Cédric.b_180_140_16777215_00_images_stories_2014_P1030296site.jpg Suite des photos


Août:

Dimanche 24: Le Mehyre (Cédric, Julien, famille PX, puis un touriste)
Les 2 premiers commencent par faire parler la poudre avec 2 pailles, dont 1 raté. Le 2ème coup est bon, mais ça ne sent plus guère bon. Sortie dans le désordre devant un nuage de fumée toxique. Pic-nic à l’arrache, puis Julien saute sur sa moto fraichement non expertisée pour aller récupérer la famille PX + S* au grand complet qui tournicote du côté de la Verrerie à la recherche du bon chemin. Re-pique-nique (orthographié correctement cette fois-ci mais uniquement pour les puristes). Apparition soudaine d’un cycliste de Delémont en sous-combi, dont nous tairons le nom en raison de la rocambolesque aventure arrivée à son kit spéléo nonchalamment laissé à côté d’une poubelle derrière son domicile, qui ne peut pour la raison précitée participer à l’exploration… Détail dans le prochain journal de Carnaval. Causerie digestive avec des histoires de nœuds. Après le départ de Coline, Brice & Martine pressés de se rendre à la fête de Courroux, Cédric et PX retourne dans les entrailles pour poursuivre le minage. On passe sur la bévue de Cédric qui a mal connecté les fils électriques, ce qui permet de rappeler à celui-ci qu’il doit une bière à PX, mais finalement ça fait boum. 70 ppm de CO, un tantinet de CO2 et beaucoup moins d’oxygène plus tard le duo ressort, abandonnant certainement un méga méandre derrière eux. La sympathique journée se termine à 4 pattes dans le gazon chez Julien, à arracher des touffes d’herbe en lieu et place de la tondeuse mécanique qui s’évertue à glisser dans la verdure humide. Rideau (comprendre Bières).
A noter qu’on n’en aura jamais relaté autant pour 3 petits coups tirés, mais le trou se fait de plus en plus accueillant et est au chaud jusqu’à la prochaine visite..

Samedi 23: Châtelat II(Gouffre aux Pelles) (PXM et sa rongeuse d'os, Louis, Julien, Denis, Denis, François DP, Charles d'Ajoie, Cédric & Pascal)
Une voiture, des tuyaux, Un 1/2 vélos et quelques tonnes de racines excavés qui ont remplis la remorque mise à disposition par la commune de Chatelat.. Du beau boulot, et pour la suite, c'est à voir.
AVANT/APRES, et pendant
Le trouApprêtFrançois pour vous servir...b_180_140_16777215_00_images_stories_2014_140823_Chatelat2_P1030209.JPG
La benne mise à disposition b_180_140_16777215_00_images_stories_2014_140823_Chatelat2_P1030197.JPGça bosseDSC 7453

Jeu bonus : laquelle est Sampa ? Envoyez votre réponse aux Grands-Champs et gagnez une insigne TCS retrouvé dans un gouffre de la région.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2014_140823_Chatelat2_photo_4.PNGb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_140823_Chatelat2_photo_5.PNG

Dimanche 17 : La Vengeance des Poupées Vaudou (Cédric, Louis)
Avec tout le matos cette fois-ci, 3 minages plus tard dans le pourtant prometteur méandre en bas de la galerie des Métros, me voilà pestant contre cette galerie qui pince méchant après seulement 4 mètres de progression... bref, 2 étroits ressauts de 2 m chacun puis une galerie de 1x1m mais qui très vite clôt tout espoir. Nous allumons le réchaud avec des méthodes barbares avant de déguster une soupe Coeur d'Avoine Knorr. Pas de grande découverte pour cette fois... Fin d'après-midi au jus d'orange et olives aux anchois chez PX en compagnie de l'Homme de Courfaivre.

Samedi 16 : Galerie des Poupées (Julien, Cédric, Louis)
Galerie des Métros, 11h30.
Julien : "C'est quand même beau, ces sorties où on n'oublie rien, on est bien organisés pour une fois !"
Louis : "C'est là que tu dis : Putain elle est où la mèche ?!"
Cédric : "Ouais, tu l'as la mèche ? je l'ai mise dans ton kit..."£
Julien : "Quelle mèche ? Il est vide ce kit... Ouais mais bon ! Depuis quand on met la mèche dans un kit troué ???"
Louis : "Fallait prendre un kit en ordre au local !"
...etc..., rejet de responsabilité, courte paille (sans poudre noire) et Julien remonte chercher la mèche quelque part, redescend, rien trouvé, mèche achetée le matin même...
Bref, à demain.

Jeudi 14 : Grands-Champs (4 x 1 membres + 1 x 4 membres)
Fabrication de 36 pailles pour 1 carton de bières. Rendement moyen.

Samedi 2 au dimanche 10: Camp interclub au Lapi di Bou, Sanetsch/VS (Julien, Louis, puis PX, Coline, Brice & S. du 3 au 6) 
Organisé avec brio par Miguel Borreguero, avec des membres du SCVJ, GSP, SCN, SGH-B. Extrait :
"Apéro devant la cabane et concours de comptage de moutons qui s’égayent sur le pâturage en face (curieusement personne ne s’endort, ce qui prouve bien que ce n’est qu’une légende..). Aucun d’entre nous n’arrive à identifier les 303 individus (sans les chiens et l’âne qui ne comptent pas, nombre duement confirmé par la bergère), mais Marc et Louis sont les plus proches avec leurs 250 moutons estimés, ce qui fait qu’ils gagnent l’estime de tous les autres..."  La suite dans un prochain JS.

Amandine, Julien et Marc comptent les moutonsColine, Brice et PXBrice dans la grotte 41, gelé

Jeudi 7 : Grands-Champs (11 membres et 2 accompagnantes à 4 membres)
Pour commencer notre docteur ès Motosaccoche, piston-bielle fracassés en main pour bien souligner ses propos, nous conte avec moult détails la délicate opération chirurgicale qui a redonné une nouvelle jeunesse à la génératrice des Bois Rebetez. Du tout bel art ! Pascal étant absent, c'est Val qui mène ensuite la traditionnelle séance mensuelle. Les grillades à peine terminées, une ondée toute tropicale nous envoie nous mettre à l'abri sous la grange et poursuivre les discussions sur les activitées récentes. Fin de soirée chez Daniel pour les cafés et quelques "pousse-truffes" de derrière les fagots.

Lundi 11: Taubenloch (9 élèves spéléo, les 3 guides Cédric, Pascal et Mr.+ ainsi que 3 cuisinières hors pair) 
Passeport vacance JB en fin d'après-midi au Trou de La Colombe suivit d'une grillade gourmande sur les lieux.


Juillet:

Samedi 26 au samedi 2 août: Camp Derborence (8 du SCJ, dont 6 toute la semaine et 2 français)
Explorations et discussions. Un récit en image bientôt en ligne quand les djeuns seront de retour. Les photos du camp 2014 à Derborence sont disponibles ici !
Une partie de l'équipe 2014

 

Dimanche 27: Milandre (Pascal, Danièle, Gilles, Romane et Gérard le crapaud)
Sortie aquatique jusqu'à la grande Cascade. Mini secours en fin de visite: Le crapaud Gérard est sorti à l'air libre.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2014_140727_Milandre1.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_140727_Milandre2.jpg

Dimanche 21: Creux d'Entier, Galerie des Poupées Vaudou (Julien, Cédric Louis)
Agrandissement du méandre au fond de la cheminée, elle-même au pied de la Galerie des Métros. Le collecteur est en vue, nous avons déjà entendu le Pierrot nous crier depuis là au fond d'installer un treuil. 1 blâme à Cédric pour avoir oublié son baudrier toutefois, mais ça devient une tradition, c'est ça qu'c'est beau !...

Samedi 20: Le Bois-Rebetez (Damien, Valérie, Cédric C, Pascal, Julien et visite de Pierrot, Lydie et Christophe)
Une quarantaine de bennes remontées sous un soleil de plomb. A 16 heures 35, notre ancestrale générateur rend l'âme. Une bielle coulée ou quelque chose comme ça. Elle sera conduite en cortège jusqu'au Grands Champs ou elle repose sur la table d'opération.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2014_12.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_14.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_17.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_19.jpg

Jeudi 17: Asuel chez Christophe le plongeur (14 spéléos de toutes régions)
Des centaines, que dis’ je, des milliers de crêpes préparées avec amour par le maître et la maîtresse des lieux. La préférée? Nutella-jus d'orange-champignons, saupoudré de Gruyère râpé.

Vendredi 11: La Chaux-des-Breuleux (Pascal)
Visite avec des rafraîchissements sur le lieu de dépolution de dolines. Mais l'ISSKA ne travail pas le vendredi. Temps pis, je rembale pour une prochaine fois.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2014_P1020801.JPG

Mercredi 9 juillet: Narines de Boeufs (Louis, PX, Eric)
Injection de 3 kg d'éosine (traceur hydrologique rouge et innofensif) dans une arrivée d'eau sous le gros éboulis. Début de l'injection à 19h30, fin à 21h15. On ressort tous avec le nez rouge....trop sniffé d'éosine. L'objectif est de voir si les Narines de Boeufs sont bien connectées au réseau de Blanche Fontaine. Comme Alain a encore tout un système de surveillance aux Blanches, c'était le meilleur moment pour faire cet essai. Le débit du ruisselet était de 6-10 l/min. Au fond de l'éboulis il y avait encore 2 petits arrivées d'eau+une autre petite au pied du canyon: au total ~1l/s. 

Louis dilue le 2e kiloLes Narines de Boeufs c'est gore...
 


 

Juin:

Jeudi 26 juin: Le Maira et Milandre (10 personnes pour la visite, 6 pour les corvées et quelques un de plus pour les grillades)
Visite de la partie amont avec ECOENG de Porrentruy sous la direction du Toun et Pascal. En soirée, extra-muros et corvées autour du chalet du Maira.
b_180_140_16777215_00_images_stories_2014_P1020561.JPG

Dimanche 22 juin: La Rouge-Eau (Cédric C, Julien, Louis)
Continuation de la montée dans la galerie du week-end passé. Une escalade sur une coulée stalagmitique fut menée par Julien, une autre dans une petite cheminée, par Louis. Au sommet de cette cheminée, fin absolue de cette galerie sur une coulée jaillissant d'une galerie de 5 cm de diamètre. Pour résumer, nous avons donc une 50aine de mètres de première, trois escalades dont une au mât, et de magnifiques draperies ornant la galerie. Fin de soirée Pasta sauce aux morilles et défilé de mode chez Frésard.

Julien dans la première escaladeLouis dans la deuxième escalade

Vendredi 20 juin: Le Creuyat II (Cédric C, Daniel et Pascal)
Après-midi creuse dans les côtes du Doubs. Malgré des problème de communications, les deux hommes du bas on extrais une cinquantaine de bidons dans la joie et la bonne humeur sous l'oeil attentif de l'homme du haut. Nous n'avons plus rien à envier par rapport au réseau des Blanches-Fontaines, réseau Creuyat II à -7.50 m. En soirée via-grillades du côté de La Mort avec ces filles du Haut-Doubs.

Samedi 14 juin : Roux-Jo (Cédric C / PX M / Julien F / Louis S)
Par ce beau temps sec fut émise la suggestion d'aller visiter la Rouge-Eau, encore inconnu pour les trois protagonistes cadets de la liste sus-jacente, alors que l'aîné s'arrêtera à -80 m, car il se devait d'aller boire des bières sous le Soleil de Grands-Champs. Nous attendons avec Cédric le collègue Julien F qui avait oublié son baudrier, pour ne pas changer des bonnes habitudes, et qui squatta donc celui de PX en son absence pour nous rejoindre. Visite de la Galerie du Grand Jour dans ses moindres recoins, reptation sur crapaud mort, sauvetage héroïque d'un crapaud vivant en plein milieu du Grand Jour (normal). Puis, après avoir visité une cheminé, nous croisons un mât d'escalade. ("Salut, c'est moât !") Du coup, nous allons faire une escalade dans une cheminée qui semble vierge, et qui, visite fait, semble toujours l'être ! 25 m de première environ, et une nouvelle escalade de ressaut à faire pour continuer dans cette galerie qui ne semble prête de s'arrêter, bien qu'il ne s'agisse que d'un amont sec. Après avoir gravé SCJ et installé une porte hermétique devant cette galerie, qui pourrait être nommée "Réseau des Sales Jeunes", à méditer autour d'un lait de fraise et d'une salade Zero, Julien nous quitte pour aller annoncer à notre très responsable PX que nous étions dans une forme olympique malgré l'heure avancée. En effet, alors que nous arrivons aux Grands-Champs, il ne reste pour nous nourrir que quelques restes de la pizza de l'anniversaire du Giambe, sans compter des desserts en grande quantité, ainsi que des boissons psychotropes et de la musique psychédélique au bar, que certains "vieux" ont tendance à pousser au max, remarquons-nous. Il faudra en parler dans les divers.
Cette belle journée confirma donc bien le vieux dicton : c'est la poule qui chante qui ne fait pas le moine.

Du samedi 7 au lundi 9 juin: Congrès spéléo Franc-Comtois à L'Isle-sur-le-Doubs (Pascal, Daniel et Didier du SCJ parmis environ 450 spéléos européens)
Magnifiques journées dans le Doubs. Presque le tout en images

Dimanche 8 juin : Le Mehyre (Cédric, Julien, Alain P., Charles d'Ajoie, Louis)
Désob de course à 5. Nous avons enfin quitté le bouchon de la salle d'effondrement après un 10aine de sorties ! Désormais, un méandre avec circulation d'air perceptible s'offre à nos yeux, mais il est à la limite inférieure ou supérieure, à voir, du pénétrable. Place aux gros BOUM. Affaire à suivre de près.

Samedi 7 juin : Le Bois-Rebetez (3 jeunes SCJ VS 3 vieux SCJ, et un autre jeune prometteur)
Creusage intergénérationnel avec tous les vrais du club. Malgré une campagne publicitaire démesurée, le 24h n'a pas pu avoir lieu faute de motivés. Ainsi nous nous levons très tôt et nous quittons les lieux très tard pour sortir un total de 100 bennes pile, grand record du Bois-Rebetez depuis des années.
Statistiques :
Effectif : 7 personnes
Durée du creusage : 9 heures
Durée de la pause : 2 heures
Bennes sorties : 100

 

Mai:

Du jeudi 29 au dimanche 1 juin:Rencontre spéléo FFCAM à Goudargues (Famille Meury, Famille Guenot du SCJ et 16 clubs spéléo de toute la France. 103 participants)
Traditionnel rendez-vous des spéléos du Club Alpin Français à Goudargues dans le Gard organisé de main de maître par les clubs de Dijon et Aix-en-Provence. Visite de nombreuses cavités connues et moins connues. Aussi escapade canoë sur la Cèze.          
b_180_140_16777215_00_images_stories_2014_P1020090.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_P1020079.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_P1020133.JPGb_180_140_16777215_00_images_stories_2014_P6010109.JPG

Samedi et dimanche 24, 25: AD Münchenstein (Une équipe du SCJ parmi une bonne poignée de spéléos)
L'assemblée des délégués s'est tenue non loin de nos contrées, nous y avons respectivement tenu un stand, parlé suisse-allemand, bu une bière en écoutant débattre des statuts et en criant ponctuellement "traduction" pour l'un d'entre nous, mangé un souper délectable, bu quelques verres, parlé de mieux en mieux suisse-allemand, puis nous faire lécher par des vaches en guise de réveil. Sur la (fin de la) journée du dimanche, nous avons visité le Kaltbrunnental en guise de promenade rééducative.

Jeudi 22: Les Grands-Champs (Une dizaine de curieux membres SCJ)
Conférence d'Anamaria sur ses études à Milandre. 140 000 ans d'histoire de l'humanité inscrite dans la stalagmite présentée. Elle a pris une forme des plus spéciales ces cinquante dernières années (La stalagmite), ce qui veut dire que notre planète ne va pas au mieux, au grand bonheur des scientifiques qui pourront enfin étudier les grands bouleversements de notre bonne vielle terre. 

Samedi 10: Rocher Bacon(Pascal, Pierrot, Ronald, Cédric (BD) et Cédric (GBV), Julien)
Journée de creusage. 110 bidons remontés malgré des conditions difficiles. Pierrot est satisfait du travail effectué. La réparation de la conduite d'eau nous a permit de mettre au frais notre stock de limonade.

Dimanche 4: Le Mehyre (PX et Brice, PC, Julien, Louis)
Un team de choc pour le chantier du Mehyre... Même PC est sorti de son bastion de Belprahon pour venir nous prêter main-forte !! Du coup, chaîne de déblais (51 seilles et des poussières...) jusque dans la galerie artificielle. Ensuite, nettoyage de matériel et noce de 12 min aux Grands-Champs. Puis, notre nouveau chauffeur attitré nous ramène chez lui, débat politique avec ses parents, brossage de dents et tous au lit.

Samedi 3: Rocher Bacon (0 personnes pour creuser, 17 pour le risotto)
Malgré les promesses du Pierrot et son grigri, la pluie nous a pas épargniée. Donc pas de creuse possible mais plusieurs stères de bois coupés et, à midi, le fameux risotto Tessinois cuisiné aldente par le Dictateur. Ce n'est que partie remise au 10 mai: voir aganda. Pour les photos, ce n'est plus possible de vous les présenter sur ce site, donc voici un lien plus populaire Le Pichoux et ses 12 heures + bonus nouveau réseau dans les Franches.


Avril :

 

Dimanche 20/Pâques: Mehyre (Frésard, Stähelin)
En lieu et en place de lapins en chocolat nous allons nous gaver de boue humide dans le Souterrain du Mehyre. Concept de la soirée : ressortir les déblais depuis la première salle jusque dans la grande galerie, afin d'avoir à nouveau de la place pour la prochaine équipe de choc pour creuser au fond. Petit rappel, le Souterrain du Mehyre est une galerie artificielle recoupant un méandre et une cheminée borgne, et nous creusons à l'extrême aval de ce méandre. Ce méandre est une des rares galeries pénétrables de tout le bassin versant des Sources de la Foule (Moutier), sources au débit comparable à celui de Milandre, et se situe 100 m au-dessus et 500 m plus loin que lesdites sources à vol d'oiseau. L'espoir est donc immense, alors, si vous passez vos week-end devant la télé, n'hésitez pas à nous donner un coup de main, ....

Vendredi 18: Source de la Foule/Souterrain du Mehyre, Moutier(Beutler, Cerf, Frésard, Stähelin)
4 membres de la section Jura de la S.S.S. se retrouvent vendredi matin à l'hôtel de l'Ours à Moutier pour l'exploration de la Grotte de la Foule. Après avoir effectué une reconnaissance dans cette cavité, ils ont effectué des travaux de creusage dans un boyau un peu plus haut que les sources, appelé Souterrain du Mehyre. Une fois le creusage terminé, Frésard nous convie chez lui pour un souper bienvenu.

Samedi 12: Val-Terbi profond (PX + S, Louis Eddie et sa soeur Anaïs)
Programme du jour : 12:00 Réveil, 12:30 petite bière, 13:30 petite bière, 15:30 petite bière, 17:30 20 m de première, 18:30 petite bière.

Jeudi 10: Source du Lançot (Le Dictateur et sa suite)
Soirée spéléo gustative en compagnie des chauves-souris et du Côte du Rhone

Le LançotLe Lançot

Jeudi 10: Moutier et sa région (Louis et un collègue lycéen)
Recherche de cavités pour l'Inventaire : Grotte de Belle Face introuvable, Gouffre Edmond trouvé par miracle, Grotte de Petit Champoz introuvable et Souterrain du Mehyre trouvés sur coup de pouce de PC, visite pied nus (attention aux sangsues) et fin de soirée aux Grands-Champs avec la fine équipe pour célébrer de nombreux anniversaires.

Mardi 8: Belle laie et ses souterrains (PX, Louis, S.)
Fin de la topographie de ces souterrains dans une ambiance de film d'horreur. Quel bonheur de pouvoir sortir au bout du tunnel par une grille d'égoûts ! Puis visite du bar d'Undervelier et des ses bières locales.

Lundi 7: Gouffre de la Tuillerie (Damien & Raph.)
Déséquipement du gouffre et visite du méandre du fond pour le Raph. Petite Pipistrelle observée dans la zone d'entrée.

Mercredi 2: Taubenloch(SCJ - Cédric, Cédric, Eric, Pascal / ESSES - Marcel et l'ISSKA au complet)
Visite complète de la cavité grace à la vidange du siphon 1 par Cédric 2 dans le nouveau siphon 2 à la grande surprise de Cédric 1. Quelques observation utiles par l'ISSKA sur le calcaire commun présent en quantité dans la grotte.


 

Mars:

 

Samedi 29 : Milandre puis GC (PX, Daniel et 3 amis, Mathias, Valentin, ..)
Classique du Maira jusqu'à la Grande Cascade où les 3 néophytes s'émerveillent de la déco de cette galerie d'art naturelle. PX s'affaire sur "ses" appareils de mesures puis rejoint l'équipe. Retour au soleil où les canettes font pshiiit... Puis direction les Grands-Champs où vont se fêter les 18 ans de Julien

Samedi 22: Les Cavotte (Alain, Cécile, Célia, Céline, Pascal sous une idée des ESSES dont Poisson Rouge, Marcel, Jacky, Violène et son pote, Pierrot le maçon)
Grande classique du Doubs toujours parcourue avec plaisir.

Notre lumière de Moutier

Samedi 15 : Ajoie puis GC (PX, Daniel, Cédric, Eddie, Louis et Alain + Cécile puis...)
Recherche désespérée de la Galerie des Cristaux à Milandre. Nous remontons tout l'affluent de Droite sans succès... Puis vers 17:00 nous allons voir le film de Christophe sur le Creugenat au Colisée à Porren, où nous rencontrons Damien, Valé, Mat, Sab et presque tout le GSP. Fin de soirée aux Grands-Champs avec orgie de spagh's...

Samedi 15 le matin: Source des Fées Sornetan (Pascal)
Découverte et visite de cette cavité. 7 mètres de fait et ça continue. Tout bon pour l'inventaire. Suivit d'une autre petite grotte dans les environs de 8 mètres de dévelopement. (mais pas pour l'inventaire, changement de canton.)

Source des Fées

Mardi 10: Grille et restaurant Gastronomique (PX et Louis et pas Sampa)
Soirée inventaire à la grotte de la grille, puis souper de boîte Géo& improvisé dans le restaurant le plus distingué de tout Bassecourt Ouest.

Samedi 8: Châtelat, Rebévelier... (PX et Louis et Sampa)
Le Soleil écrasant nous incite à prospecter du côté d'au-dessus des Blanches. Du coup on passe par le puits découvert il y a quelques semaines. Diamètre comparable à celui du Creux d'Entier et bouché à -2 m par de la pollution. Il se situe non loin du gouffre des Bois de Châtelat.

photos ici pour les intéressés : ici et ici

Sinon visite de l'idyllique Rebévelier et des falaises fracassées en contrebas du hameau, qui sont les derniers affleurements du banc des Rochers Bacon. En soirée certains iront défendre les couleurs du SCJ au tournoi de baby-foot du bar d'Under. Plus de nouvelles de ceux-ci depuis...

 


Février :

 

Jeudi 20: Les Prés d'Orvin. (  ____________________/ X16 )
Soirée sportive et récréatives sur les pistes éclairées du téléski des Prés d'Orvin. Suivit d'une bonne fondue au Pisco sous les sapins.

Dimanche 16: Creux de l'Ourse, Asuel(Brice, Px, S. la mascotte)
Après la séance natation puis celle du gâteau d'anniversaire de la grand-mère, décision est prise d'aller tester les connaissances de Brice en matière de technique verticale. Direction les Rangiers, où dorment depuis des millénaires une maman ourse brun et son petit (Ursus arctos), piégés au fond d'un puits de 17 m suivi d'une étroiture, pardon d'une châtière, que dis-je, d'une souricière disons… plutôt étroite. Descente du puits sans encombre, hormis que Brice met son descendeur à l'envers, ce qui ralentit un peu la descente. Le fond du puits est retrouvé tel qu'il a été laissé il y a quelques dizaines d'années par une bande d'ados, qui y firent une fouille de micromammifères à l'intention d'un jeune biologiste devenu plus tard prof de sciences au Collège de Delémont. Mis à part les fils téléphoniques, seaux, planches et autres équipements à l'abandon qui ont perdu un peu de leur éclat. Après quelques contorsions dans des flaques d'eau froide, râles et autre usures prématurées de combis, la chambre "funéraire" qui fait suite au méandre "égyptien" est rejointe. Malheureusement, force est de constater que le plancher de protection mis en place à l'époque pour protéger les ossements d'ours, pris en partie dans le concrétionnement, a été enlevé et que ce site paléontologique, jamais révélé, a été labouré et vidé de ses pièces les plus précieuses. Pincement de coeur. Deux molaires qui ont échappé au pillage sont toutefois emportées pour identification auprès des spécialistes. Premier élément : le(s) pilleur(s) pèse(nt) moins de 68 kg, vu les dimensions de l'accès. Suite de l'enquête dans le prochain épisode de la série "Les Experts" (saison 148).

Samedi 15: Rocher Bacon (Pierrot, Giambé, Pierre-Yves, Pascal, PX, Brice, Julien, Cédric et Loulou)
Inondations aux Rocher Bacon malgré le feu vert du Pierrot. Pas grave, nous profitons de remonter de l'étailliage sur place en profitant de réveiller l'équipe des Suzmanns aux GC. Après un repas complet, les inventeurs du Lynx font faire une visite au président du club dans cette cavité vierge de toutes traces humaines. (Il passe tout juste).

Dimanche 9: Inventaire (Cédric, Julien, Louis)
Pour contrebalancer l'improductivité de la veille, décision est prise d'aller bosser pour l'inventaire du Jura Bernois. Première étape, Grotte du Jeudi 21. Tout va bien, si ce n'est le vent à 180 km/h et la neige à 180° dans le pâturage de Semplain, qui balaient les oreilles de Sampa. Puis, nous allons faire la fiche du Creux aux Loup. Arrivés devant, nous nous rendons compte que celui-ci est sur Lajoux, et donc pas dans l'inventaire. Du coup, on pique-nique dans la cabane non loin de là. Puis, visite du Lynx III dans les environs du Creux d'Entier/Bois De Châtelat. Enfin, nous entrons dans le labyrinthe des souterrains de Bellelay pour aucune raison, nous ressortons dans l'enceinte sous l'oeil ébahi de quelques passants, puis nous allons demander des renseignements pour l'inventaire à la réception ("ah bon il y a des souterrains ici ?") et nous rentrons un peu plus loin dans l'enceinte avant de récupérer la mascotte qui nous attend patiemment à l'entrée.

En soirée pasta à la tomate chez Cédric et brevetage de la Sampa-Mobile. Que les absents s'en mordent les doigts !...

Samedi 8: Journée coton (Bière Xavier, Brice, Julien, Louis, Cédric, Eddie)
Nous nous retrouvons inconsciemment tous attirés par le pôle magnétique des Blanches-Fontaines en ce samedi coton. Du coup montée de quelques tôles au chalet du Binjo, pendant que PX et Brice vont admirer le résultat de leur investissement au Lynx.

Samedi 1: Cressier RH (PX, Sab, Louis)
Nous allons assister à un nouvel épisode de la Bataille des Statuts à la rencontre d'hiver à Cressier. Puis, Sabrina tient une conférence qui fut à n'en pas douter des plus intéressantes sur la biospéléo dans le cadre de l'inventaire du Jura Bernois.

Samedi 1: Rocher Bacon (Pierrot, Jean, Giambé, Cédric, Cédric, PXM, Pascal)
80, c'est le nombre de seilles volantes extraites dans des conditions idéales du fond de la caverne. Ça avance fort. Le but est proche. Pas d'arrêts Suze du côté d'Under. Prochaine séance officielle : Le Samedi 15 février 2014.
Sur demande du Pierrot, voici déjà une idée pour la suite du creusage.

b_180_140_16777215_00_images_stories_2013_Octobre_decembre_historique-photo4gd.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2013_Octobre_decembre_follatons-20080426-1.jpg

 


Janvier:

 

Dimanche 26: Gouffre de la salamandre (Raph., Damien)
Sortie dans les entrailles de la montagne du Droit avec pour but de revoir le fond du fond pour s'y interroger. En plus de ça, mise en place du câble électrique et évacuation de menu babioles...

Dimanche 26: Grotte du Grenier (Cédric, Charles d'Ajoie, Pascal)
Ballade sportive du côté de La Grotte du Grenier. Endoit idéal pour faire un petit camps désob cet été. (Sur Place : Bivouaque ****, source, buvette à 20 mn et bien sûre quelques cavités prometteuses). Par contre, pas de Suze, on est au bord du Doubs.

b_180_140_16777215_00_images_stories_2013_Octobre_decembre_p1010140.jpgb_180_140_16777215_00_images_stories_2013_Octobre_decembre_p1010148.jpg

Jeudi 23: Les Grands-Champs (Une vingtaine de spéléos jurassien fidels au ciné-club)
Grande soirée ciné avec un film époustouflant sur le Creugenat filmé de main de maître par Christophe d'Asuel.


Dimanche 19 : Puits Willy(Eddie, DanUnder, DricCé, Louis)
Départ tard de Delémont, ça ne va PAS-DU-TOUT. Nous allons essayer d'extraire Julien de chez lui, mais rien n'hi-fi. Donc, on va chercher DanUnder à Under. Puis on croise le boguet de Julien au pied du refuge du Binjo. Nous manifestons notre présence par des coups de klaxon. L'ermite du Pichoux nous fait signe depuis là-haut, puis nous passons notre chemin. Ensuite, Eddie mange pendant que nous le regardons. Puis départ dans la cavité, 10 m de tuyau, Daniel manque de mettre fin à ses jours dans le ressaut, puis descente en équipant comme on peut les ressauts. Tout le monde sort en forme toutefois. Petite bière à la sortie du trou, petite bière au bar d'Under, petite(s) bière(s) au bar de Berlincourt. Décision est prise de fêter les 67 ans de la mort d'Al Capone aux Grands-Champs le samedi suivant.

Samedi 18 : Coténiat(Julien, Eddie, Louis, puis XP, ECIRB, APMAS)
Nous allons enfin creuser dans le Surplomb du Gruyère du Coténiat (cf ci-dessous). Journée ultra-productive commençant très tôt. En effet, dès 14h déjà, nous commençons à creuser mais nous remarquons que nous avons oublié une pelle et Julien casse le pic. Du coup fin d'après-midi vaseuse. L'arrivée de Meury, Meury & Meury nous pousse à pousser des blocs en bas la forêt, sous prétexte que c'est marrant. Traditionnelle Suze au barde Under puis rentrée sage au logis avant le couvre-feu.

Dimanche 12 : In vent-air (P, J, L, S)
Prospection et fichage pour l'inventaire. Dès la sortie de la messe, nous nous rendons du côté de Châtelat pour y découvrir le Surplomb du Gruyère du Coténiat (on va pas en faire un fromage, comme dirait l'autre). Puits, nous allons dans la grotte du Stress qui nous court sur le système. Ensuite, petite binouze au bar du manège à Bellelay. Puis, petite binouze vers les Narines de Boeufs. Nous allons rechercher le Puits des Scara-bés (P12 karstique) et la grotte Vittel (méandre étroit de 5 m de long). Puis petite binouze au bar d'Under, journée ultra-productive.

Samedi 11. Rochers Bacon (l'inventeur de la chose volante décrite ci-dessous, Giambé, Julien, Denis T, Jean, Cannonus, Cédric C, Dan Under, Brice, PX + S.*)
Inauguration de la chose volante inventée par le personnage mentionné ci-dessus. Plusieurs creuseurs chevronnés pourront confirmer par la suite l'ultra performance de la chose volante dans l'avancement des travaux au fin fond du chantier souterrain. Témoignage palpitant d'un participant ayant souhaité gardé l'anonymat : ”Géniale invention.. 5 m de gagné sans effort.. on aurait dit que les seilles volaient !!"
Poursuite de la désobstruction autour de la table des habitués de la cabane , où l'on apprend le scandale des croquettes pour S.* qui font grossir les canidés et réduisent leur durée de vie. Fin de soirée autour d'une fondue pour les derniers héros de la journée et ceux qui ont purgé leur punition.
* Nom connu de la rédaction

Dimanche 5: Au dessus d'Orvin (Cédric, Pascal)
Balade et repérage de quelques cavités connues et pas connues. (Par nous).

Dimanche 5 : Près de pas loin des Blanches-Fontaines et de leur bassin versant  (Alain, Louis, ainsi que PX, Cédric, Brice et pas Sampa)
Dès la matinée, les deux étudiants vont jauger le débit des sources. Puis avec une fraction du Team Lynx nous allons vider cette cavité. Mais d'abord nous allons avec PX en visiter des falaises d'en face pour prospecter. Nous y trouvons une falaise lapiazée quelque peu intéressante, à revoir. Puis retour en face pour se faire exploser la panse à coup de salade de pâtes. Enfin nous sortons 20 bennes du Lynx et... et... c'est tout.

Samedi 4 : Creux d'Entier, galerie des Poupées qui prennent le métro (L'espion, L'espionne, Cédric et Louis qui les surveillent)
Nous allons chercher le prochain grand Chantier de Creusage du Creux d'Entier (CCC) au fin fond de la Galerie des Poupées. Raf a déjà miné un méandre intéressant au fond du Métro, nous y jetterons probablement notre dévolu (et nos pailles). Donc après-midi instructif pour l'équipe. En ressortant nous salissons la corde de Raf pour lui rappeler qu'il est du GSP. Quand même. Puis petite Suze au bar d'Under pour terminer l'après-midi... Mais ce n'est qu'un au revoir.